Menu

CONSTRUCTION de 27 000 m² au CHAMP de MARS

Rédigé le Vendredi 12 Octobre 2018 à 18:42 |


Un désastre annoncé ! ...


Notre association est totalement mobilisée contre le projet de construction, d’un gigantesque bâtiment, sur les jardins mêmes du Champ de Mars.

Nous avons décidé de nous battre en justice afin d’empêcher un nouveau désastre et de lancer un recours collectif. En vue de celui-ci et si vous habitez à proximité immédiate du Champ de Mars, nous vous invitons à vous faire connaître en remplissant le formulaire disponible en cliquant ici.


Nature du projet :

La construction de ce bâtiment, dit Grand Palais "éphémère" (entre 14 000 m2 et 27 000 m2) , devrait commercer le 1 septembre 2020. Il est pour l’instant prévu qu’il reste en place sur cet espace vert jusqu’en novembre 2024.

Il s'inscrit dans le cadre du projet (également très controversé) de réaménagement du Grand Palais. Je vous invite à lire, cet excellent article, de La Tribune de l’Art, qui souligne les nombreuses inquiétudes de la Cour des comptes sur un « projet pharaonique », un « projet fou » comportant de nombreuses zones d’ombres …

Pour rester sur notre sujet, on apprend, par exemple, que la construction du bâtiment devant permettre au Grand Palais d’honorer ses engagements contractuels vis-à-vis de la Fiac, de Chanel et d’autres, n’a pas été budgétée dans l’opération de restauration qui représente pourtant pour l’heure près d’un demi milliard d’euros ! Quid des indemnités qui pourraient être réclamées aux titres du préjudice que représente cette fermeture de 4 ans … 

Le réaménagement du Grand Palais ayant dû être, pour la RMN, un sujet de réflexion mûri depuis longtemps, une clause relative à l'éviction possible de ses locataires a-t-elle été stipulée dans les contrats ? 

La construction envisagée est-elle la conséquence d'un éventuel "oubli" ?


Pourquoi nous sommes contre cette construction :

1-  Le Champ de Mars est un des principaux espaces vert de Paris et plus encore, la vitrine de la France, en étant son premier site touristique, avec 21 millions de visiteurs par an (7 millions de visiteurs pour la Tour Eiffel).

2-  Paris manque d’espace vert et les espaces verts sont un enjeu de santé publique majeur, comme le démontrent de très nombreuses études scientifiques.

3-  Le taux de charge de ce jardin est actuellement à saturation.

4-  Ce jardin, faute de gouvernance unifiée (nous demandons depuis plusieurs années la nomination d’un conservateur dédié : comme au Luxembourg ou aux Tuileries) et faute d'entretien et d’investissements, a atteint un stade de délabrement et de sous-équipement qui n'est plus du tout à la hauteur des ambition proclamées.

5-  La politique événementielle d’Anne Hidalgo, décrétée sans considération et sans égard aucun au statut du parc, aux classements, dont il est l'objet, à sa nature même d'espace de verdure, en achève le saccage. 

6-  Au-delà du quartier, c’est l’ensemble des parisiens qui passent à chaque fois à la caisse, pour payer les conséquences de ces manifestations. Par exemple, la restauration des pelouses totalement détruites après la Fan Zone de l’Euro, a coûté aux contribuables 500 000 euros (alors que dans le même temps, l’association à but non lucratif UEFA réalisait un bénéfice net d’un milliard, exonéré d’impôt par François Hollande ! …).

7-  La construction du Grand Palais "éphémère" n’a fait l’objet d’aucune concertation. L’association des Amis et Usagers du Champ de Mars n’a jamais été consultée en amont. Et nous avons pris connaissance du projet par la presse.

8-  Aucune étude d’impact n’a été réalisée (conséquence sur la circulation et sur le stationnement, par exemple), ni d’intérêt public.

9-  Le plateau Joffre a été l’objet d'affaissements de terrain, il y a quelques années. L’espace retenu est-il réellement à même de supporter la construction d’un bâtiment sans mettre en danger les visiteurs ? Des études ont-elles été réalisées ?

10-  On peut à coup sûr redouter la neutralisation des fontaines et bassins du plateau Joffre (formidables vecteurs de convivialité urbaine lorsqu'ils sont en fonctionnement, comme aux Tuileries et au Luxembourg).

11-  Le parking Joffre, à proximité immédiate, sera-t-il fermé comme pendant l'Euro 2016 ?

12-  De nombreuses questions légitimes, restent donc en suspens.


Voilà pourquoi notre association s’est mobilisée pour mettre en échec le vote, au conseil de Paris, de l’implantation du Grand Palais au Champ de Mars :

Comme vous le savez déjà, grâce à la mobilisation de nos membres et aux nombreux contacts avec les conseillers de Paris, nous pouvions compter sur une majorité de principe pour mettre en échec, le vote au Conseil de Paris du projet de construction au Champ de Mars. Malheureusement, le revirement inattendu de la Maire du 7 ème, Rachida Dati, qui avait voté en conseil de quartier contre le projet (en toute logique suite à la réunion de concertation), a finalement soutenu le projet d’Anne Hidalgo, entraînant de manière automatique le vote du groupe des Républicains. Grâce à ce vote, Anne Hidalgo a pu obtenir une courte majorité … Pour comble : une partie de sa propre majorité (vert et communiste) ne l’a pas suivie sur ce projet délirant ...

Rachida Dati a justifié son soutien à Anne Hidalgo, lors de ce vote, par les contreparties qu’elle aurait pu obtenir.

Nous constatons à la lecture de la convention sur la construction de cet espace, qu’aucune mention n’est faite sur d’éventuels engagements envers la mairie du 7 ème. Madame Dati a notamment justifié son vote par le fait qu’elle a obtenu dans le cadre de la construction de ce bâtiment des contreparties, comme par exemple, le déménagement du Mur pour la Paix, alors que des articles de presse ont annoncé cet été, qu'il serait au contraire réhabilité dans le cadre des travaux prévus ! …

Enfin, comment la Maire du 7 ème a-t-elle pu accepter de signer un chèque en blanc ?Lors du vote, l'appel d’offres sur le choix de l’architecte n’ayant pas été lancé, les conseillers de Paris ignoraient tout de la configuration de ce bâtiment ! Hauteur ? Aspect ? Matériaux ?

Nous sommes donc mis devant le fait accompli, de manière brutale. L'unique recours restant celui de la voie judiciaire, notre Conseil d’Administration a donc décidé d’engager toutes les actions de nature à faire obstacle au projet.

Je compte à présent sur votre mobilisation et votre soutien ! Et je vous remercie de bien vouloir faire circuler le plus largement possible ce courrier.

Amicalement, 

Jean Sébastien BASCHET

Président de l’Association des Amis et Usagers du Champ de Mars



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Mai 2017 - 10:37 Mur de la tour Eiffel :