Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Budget participatif 2022 :

Restauration du décor architectural du Champ-de-Mars

Dans le cadre du budget participatif 2022, nous lançons un grand projet visant à remettre en état les bancs en pierre surmontés de vases Médicis situés dans une promenade circulaire autour de la place Jacques Rueff. Dans ce projet figure aussi la restauration de la balustrade à pilastres faisant face à l'Ecole Militaire.

 

Calendrier :

  • Janvier 2022 : dépôt du dossier auprès de la mairie de Paris. 
  • Septembre 2022 : vote des Parisiens sur les projets déposés.

Plus d'information prochainement sur les modalités de vote.

La création de la place Jacques Rueff et de son décor

Au début du 20° siècle, après démolition des bâtiments de l’exposition universelle de 1900, la Ville de Paris, sous la direction de Joseph Bouvard, directeur de l’Architecture, des Promenades et Plantations, décida d’un plan d’aménagement du Champ de Mars répondant à plusieurs objectifs dont celui de favoriser le déplacement des habitants entre le 7ème et le 15ème arrondissement. 

La création de l’avenue Joseph Bouvard, reliant l’avenue de Suffren au carrefour Bourdonnais/Rapp/Saint Dominique, en est un des éléments majeurs. Cette avenue de 50m de large et de 450m de long, se voit dotée d’un rond-point central avec un bassin d’eau de forme elliptique. Autour de ce rond-point, et épousant sa forme, est créée une allée piétonne avec 36 bancs de pierre surmontés de vases Médicis dans la tradition des jardins à la française, comme ceux de Versailles. Ces allées ombragées commencent, côté avenue Joseph Bouvard, par quatre perrons, entourés chacun d’une élévation surmontée d’un vase.

Marquant la séparation entre l’avenue de la Motte-Piquet et le Champ-de-Mars, une balustrade à pilastres, de part et d’autre d’un grand perron, est érigée avec 4 vases dans le style de ceux installés autour de la place Jacques Rueff.

Cet ensemble de bancs, vases et perrons est en très mauvais état et donne du Champ-de-Mars et de Paris, une image navrante. Vandalisme, absence d’entretien et usure du temps sont à l’origine de l’état de ces mobiliers. Des entreprises spécialisées sont à même de restaurer cet ensemble pour redonner au Champ-de-Mars, et à Paris, l’image d’une capitale moderne qui veille aussi surson patrimoine.