Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

 Budget participatif 2022 :

Du 8 au  27 septembre, votez pour la restauration du mobilier du Champ-de-Mars

Depuis  2014, le budget participatif  permet aux Parisiens  de décider eux-mêmes de l'affectation d'une partie du budget d’investissement de leur ville. Il peuvent voter pour des projets à l’échelon de la ville et pour des projets d'arrondissement.  Pour cette seconde catégorie de projets, ils doivent choisir un arrondissement : ce peut être celui de leur résidence,  de leur lieu de travail ou  celui  portant un projet qui leur tient à coeur...

Le projet  des Amis du Champ-de-Mars pré-sélectionné

pour le 7ème arrondissement !

Son objectif  :  la restauration du mobilier de pierre du Champ-de-Mars,  place Jacques Rueff et avenue de la Motte-Picquet, face à l'École militaire.

Votez pour le Champ-de-Mars - votez pour le projet n°8

Installés entre 1925 et 1930, les bancs et les vases autour de la place Jacques Rueff (*) sont dans un état désastreux. Les piédestaux marquant le début des allées en demi-lune autour de la place et les murets de l'avenue de La Motte-Picquet auraient grand besoin de soins... L'usure du temps, l'absence d'entretien, le vandalisme ont fait leur oeuvre au fil des années. Le décor de pierre du jardin semble à l'abandon ! 

ll est urgent de redonner au Champ-de-Mars le décor qu'il mérite. Paris se doit d'offrir aux milliers de visiteurs du jardin l’image d’une capitale qui veille sur son patrimoine ! 

Le triste état du mobilier de pierre

Au moment de sa création, le décor de la place Jacques Rueff  comptait  62 bancs et 8 piédestaux, surmontés de 40 vases Médcis ...

 16 bancs et 5 vases ont disparu, une vingtaine de bancs sont affaissés ou descellés. 

Plus de la moitié des vases sont ébréchés, leur socle fissuré,..

Avenue de La Motte-Picquet (ci-dessous), les murets noircis, les ballustres manquantes ou cassées et les vases ébréchés offrent un triste spectacle en face de  l'Ecole militaire !

Vous habitez Paris et vous aimez le Champ-de-Mars ? 

Aidez-nous à protéger le jardin et son mobilier. 

Du 8 et le 27 septembre 2022,  votez  pour le projet des Amis du Champ-de-Mars (Projet n°8 ).

Le Champ-de-Mars a besoin de vos voix ! 

Modalités de vote

Important :  pour que votre vote soit pris en compte, vous devrez  voter  pour au moins quatre  projets du 7ème arrondissement (plus d'information sur le site de la mairie et sur le bulletin de vote )

- Vote en ligne,  sur le site de la mairie  de Paris  ; https://budgetparticipatif.paris.fr

- Vote physique ,  dans différents espaces publics  :

    1. Des urnes fixes sont à votre disposition  :

  •  A la  Mairie du 7ème  - 116 rue Grenelle -75007
  • A  la Maison des Associations - 14 rue Amélie - 75007
  • Au Conservatoire Erik Satie - 135 bis Rue de l'Université - 75007

     2. Une  urne mobile  vous pemet également de voter dans différents lieux de l'arrondissement.    Elle sera  à votre disposition sur le Champ-de-Mars, avenue Charles  Risler, les 24 et  25 septembre, à l'occasion de la fête des Jardins.

Tout savoir sur le règlement du budget participatif 

 

(*) La création de la place Jacques Rueff et de son décor

Au tout début du XXe siècle,  après la démolition des bâtiments de l’Exposition universelle de 1900, la Ville de Paris, sous la direction de Joseph Bouvard, directeur de l’Architecture, des Promenades et Plantations, décide d’un plan d’aménagement du Champ-de-Mars. Ce plan répond à plusieurs objectifs, dont celui de favoriser le déplacement des habitants entre le 7ème et le 15ème arrondissement. 

La création de l’avenue Joseph Bouvard, reliant l’avenue de Suffren au carrefour Bourdonnais/Rapp/Saint Dominique, en est un des éléments majeurs. Cette avenue de 50m de large et de 450m de long, se voit dotée d’un rond-point central avec un bassin d’eau de forme elliptique. Autour de ce rond-point, et épousant sa forme, est créée une allée piétonne avec des bancs de pierre surmontés de trente-deux vases Médicis dans la tradition des jardins à la française, comme ceux de Versailles. Ces allées ombragées commencent, de chaque côté de l'avenue Joseph Bouvard, par quatre perrons, entourés chacun d’un piédestal couronné d’un vase.

Marquant la séparation entre l’avenue de la Motte-Piquet et le Champ-de-Mars, une balustrade à pilastres, de part et d’autre d’un grand perron, est érigée avec quatre vases dans le style de ceux installés autour de la place Jacques Rueff.