Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Vote favorable du Conseil de Paris sur le projet Site tour Eiffel !

Vote favorable du Conseil de Paris sur le projet Site tour Eiffel !

Fin 2021, 6 000 personnes ont donné un avis, à très forte majorité négatif, sur le projet Site tour Eiffel par la procédure de la PPVE - Participation du Public par Voie Electronique.

Forts de cette mobilisation exceptionnelle, les Amis du Champ-de-Mars ont adressé la tribune ci-dessous, cosignée par huit autres associations, à tous les Conseillers de Paris et à la presse, pour les sensibiliser aux conséquences de leur vote, avant le Conseil du 8 février relatif à la mise en conformité du PLU avec le projet.

Après autorisation, par le ministère de la Transition écologique, des travaux précisés dans les demandes de permis d’aménager et de construire, le Conseil de Paris a voté en faveur de cette conformité par 93 voix pour et 66 voix contre, avec un amendement demandant un moratoire pour une partie des travaux dans la partie nord du Champ-de-Mars, afin d'en garantir la cohérence paysagère.

Les Amis du Champ-de-Mars restent mobilisés pour saisir toute opportunité d’influer sur la mise en œuvre de ce projet afin que le Champ-de-Mars reste un lieu conforme à sa vocation première de jardin, voulue par ses concepteurs et réaffirmée par sa charte des usages.

storage?id=2433492&type=picture&secret=QEsua6B8onbEfJOS9bhKeDyr0QGkOka3C4KeGoo3&timestamp=1655190520

Crédit photos  : A. Marchand

Tribune à l'attention des Conseillers de Paris (*)

Comment un Conseil de Paris écologique peut-il accepter le projet Site tour Eiffel ?

Voter l’alignement du PLU de Paris sur le projet « Site tour Eiffel » est anti-écologique, antipromeneurs, antipatrimonial !

Un comble pour une ville aux ambitions bioclimatiques ! La mairie de Paris a annoncé fallacieusement une augmentation de 40% de surface végétalisée et diffusé à l’envi une communication mirifique. Cependant, il n’est question, selon ses propres documents, que de plus 1,7 ha, en réalité probablement moins de 1 ha, c’est-à-dire très peu dans un site de 50 ha. Or plus d’un tiers de l’espace (35 %) sera fermé au public ou occupé, encore davantage qu’aujourd’hui.

Comment d’ailleurs prétendre redonner une unité au site sans rendre aux parisiens les charmants jardins anglo-chinois privatisés bien au-delà du nécessaire par la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE) ? L'espace est ainsi scindé en deux par un mur vitré empêchant la progression de promeneurs. Les fonctions événementielles, d’exploitation touristique et de marchandisation seront clairement privilégiées à l’issue des travaux. C’est ce que montre le choix d’une « pelouse technique » rétrécie et surélevée, particulièrement disgracieuse mais permettant d’organiser des évènements récurrents.

Mais est-ce bien la fonction d’un jardin public, qui plus est classé au titre des sites ? Comment y admettre la construction de quatre bâtiments en béton et d'une vingtaine d'édicules ? Doit-on affecter le plateau Joffre, la place de Varsovie et, bientôt, celle du Trocadéro à une noria événementielle ? Faut-il abattre tant d’arbres adultes, environ 80, notamment ceux autour de la tour Eiffel plantés en 1878 et accueillant une riche avifaune ? L'un des attraits du Champ-de-Mars est qu’il soit accessible 24 h sur 24. Plutôt que recourir à des grilles et à des horaires, le concepteur des lieux, le grand architecte Camille Formigé, a intelligemment sécurisé cet espace ouvert par des rues traversantes au trafic modéré. En outre, tout le monde comprend qu’une occlusion verte, allant du Trocadéro à la place de Fontenoy, isolerait les arrondissements extérieurs et générerait d’importantes nuisances de reports de trafic. Insécurité à l’intérieur, bouchons à l’extérieur, tel serait le résultat tristement prévisible.

Le patrimoine est le grand oublié. L’agence Gustafson, chargée du réaménagement, a peu et mal étudié l’historique de cet espace. Or ce site est un haut lieu patrimonial et abrite un ensemble exceptionnel de la Belle Époque, probablement le plus beau et le plus cohérent de Paris. Même la restauration des bancs et vases Médicis n’est pas traitée. L’entretien régulier de ce patrimoine végétal et minéral - véritable enjeu à Paris - serait d’ailleurs grevé par les dépenses pharaoniques projetées.

Comment ne pas voir que les Parisiens aspirent à profiter de leurs jardins qui sont autant d’espaces de respiration et de détente dans une ville aussi dense ? De tout Paris, ils viennent au Champ-de-Mars et dans les jardins du Trocadéro. Ils aimeraient avant tout que leur municipalité mette fin aux dégradations et aux conflits d’usages.

Une enquête publique a eu lieu récemment. La participation a été massive et l’opposition générale. La mairie peut-elle rester sourde aux inquiétudes des Parisiens ? Faut-il vraiment dépenser 110 millions d’euros pour un bilan de 1 ha de végétalisation supplémentaire, alors que de nouveaux jardins pourraient être intégrés au patrimoine communal pour bien moins (dont la ferme urbaine du monastère de la Visitation, menacée à court terme) ? Mesdames et Messieurs les Conseillers, nous vous demandons de voter contre ce projet au Conseil de Paris du 8 février et donc contre la mise en conformité du PLU.

(*) Tribune signée par Amis du Champ-de-Mars, FNE Paris, SOS Paris, Sites & Monuments, XVIème Demain, Passy-Seine, Association des Riverains de la tour Eiffel et du Trocadéro, Plateforme des associations parisiennes d'habitants, Comité d'aménagement du 7ème.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Dépôt des recours contre la bétonisation des abords de la tour Eiffel

Dépôt des recours contre la bétonisation des abords de la tour Eiffel

Quatre associations, dont les Amis du Champ de Mars, ont déposé mercredi 8 juin plusieurs...

9 juin 2022
Le Parisien - lundi 6 juin - la mobilisation des associations continue...

Le Parisien - lundi 6 juin - la mobilisation des associations continue...

Projet Site tour Eiffel : la réunion des associations le 3 juin à la mairie de Paris porte ses...

8 juin 2022
Arbres : la mobilisation des associations fait reculer la Mairie

Arbres : la mobilisation des associations fait reculer la Mairie

Communiqué des assocations après leur réunion à la Mairie de Paris le 3 juin 2022.Suite à...

6 juin 2022
Bétonnisation des abords de la tour Eiffel : toujours des inquiétudes...

Bétonnisation des abords de la tour Eiffel : toujours des inquiétudes...

En prolongement du point presse de mercredi 4 mai, le Groupe National de Surveillance des Arbres...

11 mai 2022
Arbres menacés : énorme vague de protestations. La mairie de Paris recule !

Arbres menacés : énorme vague de protestations. La mairie de Paris recule !

C’est un tweet annonçant l’abattage de plusieurs arbres centenaires autour de la tour Eiffel qui...

8 mai 2022
Opération Nettoyage des pelouses au Champ-de-Mars.

Opération Nettoyage des pelouses au Champ-de-Mars.

L'association des Amis du Champ-de-Mars organise samedi 14 mai à 14h30 un nettoyage des pelouses...

7 mai 2022